top of page

Mycothérapie: les champignons, les guerriers de la santé !



Les champignons, c'est délicieux dans l'assiette ! Mais, saviez-vous qu'un seul champignon peut contenir plus de 400 biomolécules actives? Ils sont utilisés dans de nombreux domaines: antibiothérapie, cancérologie, parasitologie, dermatologie, endocrinologie, diabétologie, gastro-entérologie, gynécologie, hématologie, neuropsychiatrie, pneumologie, oto-rhino-laryngologie, traumatologie, urologie, vénérologie, etc.




L'usage des champignons médicinaux est probablement très ancien. C'est une révélation achéologique qui nous le prouve. En effet, en 1991 la découverte d'Ötzi révèle que cet homme préhistorique transportait dans son sac des polypores du bouleau, probablement à usage médicinal. Ceux-ci sont sont consommés pour leurs propriétés antibiotiques, vermifuges et vulnéraires.


Le soin par les champignons est une des branches essentielles de la phytothérapie extrême-orientale. Ainsi, le Reishi est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise il y a plus de 2000 ans avant J.-C2.

L'emploi de champignons médicinaux est attesté dans la civilisation gréco-romaine et égyptienne. Ils sont également employés en médecine populaire dans l'Occident médiéval. La mycothérapie se développe particulièrement en Europe de l'Est. Ainsi, le chaga utilisé depuis le xvie siècle fait l'objet d'importantes recherches au xxe siècle afin d'identifier ses composés bioactifs.



Malheureusement, l'utilisation des champignons a été rangée aux oubliettes. En médecin occidentales (allopathie), on a oublié la mycothérapie. Pourtant certains champignons ont fourni d'importants moyens de traitement médical. En 1920, on découvrait la levure Saccharomyces boulardii, qui mena à la pénicilline découverte en 1928 par Alexander Fleming à partir de Penicillium notatum. Des recherches actuelles leurs redonnent une certaine impulsion.


Actuellement, des recherches actives sont menées sur l’utilisation des champignons médicinaux dans divers domaines thérapeutiques. Des preuves récemment publiées confirment les avantages de la mycothérapie telle qu’elle est décrite dans la médecine traditionnelle. À l’avenir, la mycothérapie pourrait devenir un outil plus largement utilisé pour la prévention et même le traitement naturel ou être développée en médicaments innovants, ce qui serait un pas vers une médecine plus intégrative et centrée sur le patient.

28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page