top of page

Déprime, dépression, fatigue saisonnière... et si c'était une carence en nutriments ?

Fatigue, dépression saisonnière ou petite déprime ? Comment faire face de manière naturelle ?

Depuis quelques jours nous sommes entrés dans la saison du printemps. Les journées s'allongent et les températures remontent. Pourtant, vous vous sentez toujours fatigué voire déprimé.

Les changements de saison ne sont pas toujours évident pour le corps. Pendant ces périodes de transition, le corps est toujours un peu plus fatigué. Durant quelques semaines, le corps doit donc se réajuster. De plus, après avoir combattu les microbes tout l'hiver, notre système immunitaire est épuisé.

Le passage d’une saison à l’autre est une étape considérable : il y a un « avant » et un « après ». Cette transition peut même annoncer une période de renouveau, voire de renaissance. Connu depuis des millénaires, le cycle des saisons revêt une signification bien particulière en médecine traditionnelle chinoise. La période hivernale est le moment où le niveau d’énergie est au plus bas, avec l’envie de se reposer voire « d’hiberner ». La sortie de l’hiver est donc l’occasion de se rebooster et de retrouver un maximum d’énergie vitale, pour une pleine santé.


Donc, même si les beaux jours arrivent, il est recommandé de continuer à le soutenir, pour maintenir une bonne protection immunitaire et faire attention aux carences nutritionnelles. Voici les bons conseils et réflexes à adopter !


Que la lumière fut !

Comme déjà dit dans un article précédent, la lumière du soleil est une source d’énergie précieuse pour notre santé. Pensez Vitamine D ! Elle pourrait en effet réduire les symptômes de la fatigue ou de dépression saisonnière. Mais rien ne vaut la lumière naturelle. Il est donc important de s’exposer dès que possible à la lumière du jour. Profitez du retour des beaux jours pour faire de grandes balades. La moindre occasion de profiter de la lumière du soleil est précieuse. Si vous travailler en intérieur, n’hésitez pas à sortir pour vous acheter à manger en privilégiant un lieu plus loin que votre snack habituel. Pourquoi ne pas déguster votre sandwich sur un banc plutôt que devant votre PC ?


Précieux oméga 3

Une étude récente a également démontré qu’un déficit en acides gras oméga 3 pouvait avoir un impact sur notre système nerveux et sur nos émotions. Une carence en oméga 3 pourrait être à l’origine de comportements dépressifs. Les oméga 3 sont des constituants essentiels des membranes cellulaires, notamment au niveau du cerveau. Ils jouent un rôle structural primordial dans les cellules nerveuses. Comme ils ne sont pas fabriqués par notre corps, nous devons les trouver dans notre alimentation : poissons gras (saumon, sardine, foie de morue, hareng) huile de colza, huile de lin, huile de cameline, noix,…


Magnésium, l’indispensable


Un manque de magnésium pourrait également être responsable d’une déprime passagère qui pourrait se transformer en dépression à long terme. Le magnésium intervient dans la synthèse de messagers chimiques du cerveau qui interviennent dans l'humeur. Vous pouvez retrouver le magnésium dans les fruits de mer, les épinards, le cacao, la caroube… Ou en complément alimentaire naturel, évitez les compléments synthétiques. Ils sont difficlement assimilables par le corps.


La belle griffonia

Connaissez-vous la griffonia simplicifolia ?Il s’agit d’une plante vivace qui pousse dans les forêts tropicales humides d'Afrique de l'ouest. Ses graines sont utilisées dans les compléments alimentaires. Elle pourrait être votre alliée « bonne humeur ». Elle agit directement sur notre taux de sérotonine. Une substance qui règle l’humeur, réduit l’appétit et détend le système musculaire.


Précaution : Déconseillé en cas de prise simultanée d'antidépresseurs compte tenu de sa teneur en 5-HTP.


Plantes adaptogènes : une aide précieuse

Pourquoi ne pas s’aider des plantes adaptogènes également ? C’est quoi une plante adaptogène ? Il s’agit d’une plante augmentant la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, quelles que soient leurs origines. Essayez l’Ashwagandha, une plante aux multiples vertus. Elle diminue l’anxiété, la dépression, permet de stabiliser un sommeil perturbé et se rétablir d’une fatigue nerveuse.


Le mouvement c’est la vie !

Au-delà de nos compléments et notre alimentation, il est important de revoir nos habitudes. Pour mettre fin à certains états dépressifs, une chose est indispensable : bouger ! On ne le dira jamais assez : le mouvement c’est la vie !

Quand le temps est encore capricieux, nous favorisont le canapé. Toutefois, il ne suffit que de 5 minutes de mouvements physiques pour réveiller les molécules de « la bonne humeur » dans notre système nerveux. Ces endorphines libérées sont nos antidépresseurs naturels. Celles-ci augmentent notre niveau de bonne humeur ainsi que notre tolérance à la douleur.

Quand on conseille de bouger, ne pensez pas à un marathon. Nous ne sommes pas tous des sportifs de haut niveau. Une petite marche d’une dizaine de minutes est souvent suffisante. Cela aère nos cellules nerveuses, remet les choses en perspective et nous revigore de l’intérieur.



N’oublions pas que Les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et ne peuvent se substituer à un traitement médical. N’hésitez pas à demander conseil à votre praticien de santé.

53 vues0 commentaire

Comments


bottom of page